Rencontre libertine
Publié le 7 Juillet 2018 à 04h25 - 128 visites

Avec un téléphone rose on peut chauffer une dominatrice

Travailler avec les téléphones rose n’est pas une mince affaire. Il faut du sacrifice et de la persévérance, mais surtout un jeu de séduction accompagné par le savoir-faire d’une comédienne. Et c’est un travail bien payant et traité avec passion.

Votre maîtresse au téléphone

Beaucoup de filles se lancent dans ce travail par un coup de la curiosité, en fait, au début, elles ne penseront pas y arriver, mais avec une grande imagination et une belle voix, elles sont juste parfaites. Oui, la voix compte beaucoup dans ce métier, car on séduit les clients par des paroles, avec les phrases qu’ils ont envie d’entendre. Avec cette douceur et cet air calme, on se sent bien en entendant la voix d’une maîtresse rose. Dans ce jeu où la scène est obscure, notre interlocuteur peut devenir agaçant, car il y a quand même un certain respect dans les conversations téléphonique. Dès le bonjour, on sent que c’est une femme qui n’a pas envie que l’on perde son temps, elle est prête à délirer avec vous et vous offrira toute la possibilité pour vous mettre à l’aise et s’épanouir, à son rythme. En fait, oui, si vous déclinez aux règles, elles se fâcheront et votre sentence sera bien payant, on entend le coup de fouet au bout du telephone rose dominatrice, avec des insultes et une belle séance d’excitation à fond.

Une conversation sur d’autres dimensions

Eh bien, une fois que vous avez une maîtresse dominatrice au téléphone, c’est sûr que vous allez passer un instant de folie. Elle ne pèse pas ses mots, elle lance du Kamasutra où tu vas en mettre plein le cul, avec des questions à en perdre haleine, plein de parodies au programme. Quand on téléphone à une dominatrice après une semaine ratée, on sent déjà le gonflement le testicule en composant le numéro, en fait, c’est la photo de profil qui nous embarque déjà dans son monde. La maîtresse, de l’autre côté, s’installe et demande juste ce que vous aimez dans la soumission. Une fois qu’elle a eu votre feu vert, la séance commence, et le but, c’est de vous retenir au téléphone le plus longtemps possible.

Il y en a de tous les cas dans ce métier, et hors contrôle, la dominatrice peut être dégoûtée, mais bon, elle prend cela comme une bonne séance thérapeutique.

Soumettez votre avis à propos de notre information si jamais vous avez l'envie d'apposer votre opinion.